lundi 27 février 2017

comptine


 

combien de fleurettes pour cette pulmonaire ?




1 2 3

façon ludique
pour désigner
en éliminant

4 5 6

des versions
il en existe 
des mille et des cents


en voici une :

Polichinelle
Monte à l'échelle
Un peu plus haut
Se casse le dos
Un peu plus bas
Se casse le bras
Trois coups de bâton
En voici un
En voici deux
En voici trois !

* pas toujours tendres ces comptines pour les enfants *





combien de beignets de carnaval ?




 combien de poissons, d'étoiles, de coquillages ?



 combien de joueurs à ce mini-golf 

au bord de l'Allier à Vichy ?




combien de petits points  ?




 combien de chiens à promener ?




combien de fruits confits dans cette boîte 

en direct d'Apt ?



collage du 20.02.2017

thème les chiffres chez Suzanne


lien 










mo



vendredi 24 février 2017

roses d'hiver








rose * famille des Rosaceae

teintes douces







Helleborus lividus

à longue floraison hivernale

surnommée rose de Noël
 
plante de la famille des Ranunculaceae 

cette année la floraison des hellébores
se faisant attendre 
cette variété déjà en fleur prend sa place au jardin






mise au point sur les branches au lieu des canards 
avec leur joli reflet dans l'eau 
* dommage *








monogrammes brodés sur linge ancien 

Marie Rose ?





 


trois roses assorties 

proposées par la fleuriste






encore flou * mais quel merveilleux cancanement









l'avant-printemps s'installe

les oiseaux se relaient pour 
des appels
des silences
des concerts
des monologues
des dialogues
des vols en cascade
des recherches de lieu de nidification
& cetera







Douce Promesse ?







enfin net le colvert en habit de printemps 
* mais sa belle en robe camouflage  
cachée derrière la végétation
* le reflet vert est celui d'un conifère
de l'autre côté de la rive    










un autre concert 
à cordes cette fois 
demain samedi 25 février à Vichy

















liens








mo













mercredi 22 février 2017

nouvelle génération









de minuscules poissons





dans les ondes claires 


encre sur papier * la Loire



se nourrir, grandir



losanges pour Michaëla

* sur les cônes * 

* sur papier composé le 1er février*

avec un clin d'oeil au carnaval

mardi-gras : la semaine prochaine







lien pour voir d'autres motifs












mo





















mardi 21 février 2017

cyclamen printanier




























































les espaces du parc du château de Beaulieu à Riorges se vivent différemment selon le fond sonore de l'endroit où tu te trouves. à l'entrée encore un peu de bruit de la rue Saint André où les voitures doivent ralentir à un passage protégé. ensuite si tu prends le chemin à gauche du château tu entres dans un monde silencieux où seuls les oiseaux bavardent en cet avant-printemps. des cyclamens sous une statue encore emmaillotée, quelques perce-neige et des fleurettes jaunes au pied de nombreuses variétés d'arbres et en t'approchant du grand séquoia en haut de la butte, tu peux entendre la musique du vent qui souffle dans les ramures persistantes et aussi, ce qui est moins flatteur pour les oreilles, le brouhaha du trafic de la voie rapide, cependant assourdi grâce à des panneaux anti-bruit. les jeux, balançoires et toboggans  en contrebas font remonter les rires des enfants en cette période de vacances et ceux-ci s'intensifient en descendant vers la fabuleuse installation destinée aux saumons sauvages qu'on aimerait bien voir remonter le courant pour se reproduire dans les torrents clairs et fougueux de la montagne. une cascade enlève toute possibilité à entendre un autre son. tu peux t'arrêter au belvédère un bon moment pour admirer les reflets dans l'eau claire immobile et sur les rives les canards sauvages en te ressourçant avec la mélodie du Renaison limpide devenant mousseux et tumultueux en franchissant quelques rochers. la vie des saumons est bien expliquée sur les panneaux et mes yeux ont cherché fébrilement mais vainement les poissons à travers l'eau qui semble très pure en ce mois de février, fonte des neiges sans doute, car le temps plus doux vient réchauffer l'air. en longeant le Renaison vers la sortie du parc, des bancs sous l'allée bordée d'arbres invitent à s'arrêter pour goûter l'air débarrassée de la rumeur et la pollution citadine. les grands arbres dénudés en cette fin d'hiver dévoilent encore les nids de l'ancienne et la nouvelle année. derrière le muret longeant la rivière un chêne couvert de lierre offre au merle chanteur une chance d'installer confortablement sa nouvelle nichée.
 
belle promenade qui t'inspirera peut-être quelques créations colorées *
 








liens 








 mo








samedi 18 février 2017

transparence








haïku

frêles nouveaux bourgeons

une immense constellation
 
œil vif d'un rouge-gorge
 




lien






mo











vendredi 17 février 2017

cap sur l'azur








 compétition de ski en Suisse




collage * chiffres romains et un 5

la lentille * légumineuse d'hiver 
s'est introduite en pointillés




reflets sur petit vase du siècle dernier 
 
pour présenter, primevère, cynorrhodon,
lierre, feuille de bergenia




faire entrer le début de la douceur

avec les premières fleurs du jardin







Tessa Worley championne du monde de slalom géant !





ici pas de neige

mais de ravissants tapis de perce-neige

Galanthus nivalis





 prélevé 10 fleurettes

pour accompagner un muscari bleu ciel



 filet de pêche sur ce vase cadeau ancien
  
 comme c'est vendredi en lien avec









naviguer dans les airs chauds

avec un cerf-volant



reflet de la mairie d'Apt dans la vitrine d'une librairie

une affiche se pare ainsi de la rambarde de l'escalier




poissons de l'année passée






mo



liens